les 4 saisons de l'audomarois - les 4 saisons de l'audomarois

Exposition Ardres

Exposition Chapelle des Carmes Ardres

« Ils sont partout ! » Nous voulons parler des audomarois. Nous en avons retrouvé un, Daniel Corberand, co-fondateur du site « les 4 saisons de l’audomarois » exposant une sélection de ses sculptures sur bois, en compagnie de Michelle Dechaud qui présentait une rétrospective de sa vie d’artiste-peintre reconnue. Le lieu : la Chapelle des Carmes à Ardres.  Pour les rares personnes qui n’ont pu se rendre à cette belle exposition, notre photographe plus sphérique que jamais vous la montre sous son meilleur jour. Bonne visite !

Haut-Pont 0001

Le quartier du Haut-Pont présentera fièrement ce dimanche 31 juillet son 40e cortège nautique. Plus de 200 bénévoles ont participé à la préparation de ces réjouissances en réalisant une quinzaine de bacôves fleuris.

« Le cortège est une célébration du Marais et du Patrimoine, le moment de la fête des maraîchers à l’occasion de la fin des plantations du chou-fleur» a déclaré Sylvain Dewalle… et de poursuivre : « le cortège nautique est devenu, au fil des ans, la fête de tous les habitants du quartier, de toute une Ville et du Marais. Ce moment illustre bien les liens indissociables entre le terroir et ses habitants ».

Espérant que cette belle histoire entre l’Homme et le Marais ne sera pas contrariée par la « fermeture » de l’écluse du Haut-Pont, passage incontournable sur le parcours du Cortège. Autrement, il n’y aura pas de 41e Cortège Fleuri. Sensible à cette situation, La  Ville de Saint-Omer s’efforce de trouver une solution avec les Voies Navigables pour que cette tradition perdure.

Rendez-vous donc ce dimanche à 15h30 pour le défilé de chars fleuris. L’animation se poursuivra vers 22 heures pour un passage illuminé et haut en couleurs.

Le beffroi de Notre-Dame de Saint-Omer

La Ville de Saint-Omer est en profond chantier de restauration et d’équipement : les 3 Places, le Théâtre, la Gare… La cathédrale Notre-Dame n’échappe pas à cette volonté de sauvegarde du patrimoine.

Notre cathédrale comme toutes les églises d’avant 1905 appartient à l’Etat, et donc à la Ville de Saint-Omer. Elle est en outre « Monument Historique » et affectée au terme de la Loi à l’Eglise du diocèse d’Arras pour la pratique du culte catholique romain. Hélas, bien qu’étant la seule grande cathédrale médiévale de toute la région Nord Pas de Calais, elle n’est pas « Cathédrale d’Etat », privilège réservé aux cathédrales où réside l’évêque. Et seules, les cathédrales d’Etat sont entretenues totalement par le ministère des Affaires Culturelles. L’entretien du bâtiment et sa restauration revient pour une grosse partie financière à la Ville de Saint-Omer.

Dans les prochaines semaines, débutera le chantier de remise en état du beffroi tandis que le jardin du cloître sera aménagé pour une meilleure accessibilité et une ouverture réalisée face au portail nord (côté horloge) donnant directement accès à la place Victor-Hugo…

Découvrez la suite

Parc de Saint-Omer

Jusqu’au 27 juin, une intéressante exposition intitulée « Une guerre sans clichés » se tient au Jardin Public de Saint-Omer. A l’initiative du Département de Pas de Calais, cette exposition entre dans le cadre des commémorations de la Première Guerre mondiale. Une série de photographies insolites présente des instants de vie particuliers de la Grande Guerre dans notre région.

Les 32 clichés sélectionnés révèlent des thématiques fortes liées à l’histoire du département et de ses territoires : le front de l’Artois, les soldats du Commonwealth, l’occupation, l’arrière, les civils, les femmes, les destructions, les hôpitaux militaires, la mort, etc. Ils proviennent principalement de fonds locaux, publics (archives départementales du Pas-de-Calais), et de collections privées.

Lors du dernier Festival d’Art Sacré Contemporain organisé par les Amis de la Cathédrale de Saint-Omer en juin 2014, une exposition sur la Première Guerre mondiale avait pris place dans la Tour Octogonale. Elle était présentée en collaboration avec le musée de Loos « sur les traces de la Grande Guerre ». A redécouvrir…

Nous avons longuement parlé du Moulin de Lugy et de l’association « A deux mains » qui anime les lieux dans le cadre de notre rubrique « Maison Extraordinaire ».

Avant de devenir l’une des meilleures boulangeries bio de la région, le moulin et sa bâtisse ont nécessité une restauration exceptionnelle et une mise au norme sans faille.

Le diaporama associé à ce reportage illustre les efforts consentis à cet effet par le meunier actuel, Bernard Delrue, sa famille et tous ses amis.

Découvrez la suite

La restauration du Théâtre de Saint-Omer est en bonne voie, la coupole se couvre d’un échafaudage . Ce n’est plus une rumeur, une idée folle, un concept politique, mais une réalité qui s’organise devant nos yeux. Une clôture métallique blanche ferme le chantier et protège un empilement d’espaces modulaires . Cet ensemble encombre le périmètre de l’ancien hôtel de ville pour quelques mois. Construit entre 1834 et 1841 par Pierre-Bernard Lefranc, joliment nommé par les audomarois « moulin à café » en raison de sa forme carrée qui rappelle le design de l’époque, il abrite en son centre un très beau théâtre à l’italienne. Après la restauration de l’ensemble, le bureau officiel de monsieur le maire et la salle des mariages seront ré-ouverts et le théâtre prêt à accueillir des spectacles. Le chantier débute par la restauration de la coupole, la couverture, la charpente et le clocheton qui retrouvera sa verticalité et l’horloge sa place. Suivra le nettoyage de la machinerie d’origine du théâtre, la remise en état de la scène et de la salle à l’italienne. Le grand changement pour les audomarois sera la transformation du rez de chaussée, le passage sera ouvert comme à la création pour aménager un espace culturel convivial. Cette modification va changer l’ ambiance du centre de Saint-Omer.

Découvrez l’envers du décor!

Cliquez sur l’image.

hotel de ville de Saint-Omer

Une souscription publique est ouverte pour la réhabilitation du théâtre de Saint-Omer, elle permettra de compléter le financement du projet et que chaque audomarois  puisse s’impliquer dans l’action de sauvegarde du patrimoine de sa région.
Les dons pour la réhabilitation du théâtre de Saint-Omer sont collectés par la Fondation du Patrimoine afin d’offrir toutes garanties quant à la bonne utilisation des fonds et pour permettre d’ouvrir droit à des réductions d’impôt. Cliquez ici!


Le label « ville en poésie » fut créé en 2011 par le Centre National de Ressources pour la Poésie. Il est attribué aux communes qui donnent à la poésie une place prépondérante dans la vie culturelle. Son but est de faire sortir la poésie du cercle limité des initiés et des connaisseurs afin qu’elle devienne à terme un service public. Arques est l’une de ces villes – il y en a 4 dans le Pas de Calais – et le lieu principal d’expression de la poésie est sa Médiathèque ou nous retournons maintenant.

Fam-devienne

« Pur produit du terroir audomarois, la carotte de Tilques ne pousse qu’à Tilques » prétendent nos anciens. Pas si sûr… certaines ambitions pourraient avoir l’idée de la produire ou la commercialiser au-delà de son bassin d’exploitation. C’est la raison pour laquelle un groupe de producteurs locaux a décidé de la protéger en créant une association pour que ce joyau culinaire reste bien un produit de chez nous et contrôlé. L’hebdomadaire local L’Indépendant développe un article complet sur ce projet des producteurs de la carotte de Tilques. Il y a un an, nous avions eu l’occasion de présenter la carotte de chez nous au travers d’une enquête menée auprès de Réginald Devienne, l’un des vice-présidents de cette nouvelle association. A redécouvrir !

Festival du cerf-volant de Berck sur Mer

Baleine géante, ourson en bikini, tigre bleu en claquettes… Jusqu’à dimanche, le championnat du monde de cerfs-volants bat son plein à Berck-sur-Mer. Un émerveillement pour les enfants et une source d’inspiration pour les adultes depuis plus de 30 ans.

Avec son âme d’enfant, notre photographe Michel Bonne s’est rendu à Berck cette semaine. De retour de la Côte d’Opale, Michel s’est promis d’affiner son travail de prises de vues photographiques au cerf-volant pour nous faire découvrir l’Audomarois d’en haut. « Pourquoi ne pas imaginer une animation du genre içi » nous a-t-il confié.  En attendant, vous pouvez découvrir ses photos sur cette page animée.

Le spectacle berckois se termine ce dimanche : l’occasion d’une sortie en famille puisque le soleil nous a promis d’être de la partie.