L’Aa est un petit fleuve côtier français de la région Nord-Pas-de-Calais pour partie canalisé. C’est un fleuve très connu des amateurs de mots croisés « le premier fleuve de France ».

L’occupation humaine dans la vallée de l’Aa est attestée par les nombreux objets retrouvés lors de fouilles archéologiques. Entre 795 et 804, l’abbé de Saint-Bertin, Odland, canalise une partie des eaux de l’Aa pour former la Haute Meldyck (notre vidéo), qui se jetait ensuite en aval du château d’Arques dans la Basse Meldyck (ou Aa proprement dite). De nos jours, il est devenu un endroit paisible et riche pour le randonneur amoureux de vraie nature.

Tout au long de son cours, l’Aa qui prend sa source dans les collines de l’Artois à Bourthes et s’étend sur 86 kms, dévoile un important patrimoine, témoin de son riche passé et de l’activité humaine. A Arques, l’Aa séparée en Haute et Basse Meldyck à Blendecques traverse la ville, la Haute Meldyck passant au pied du château. L’ascenseur à bateaux des Fontinettes, unique en France, permettait de franchir un important dénivelé entre le bassin de l’Aa et celui de la Lys. Arques possède aussi sur son territoire le Grand Vannage (1782), bâtiment de régulation des eaux de l’Aa.

Saint-Omer dont l’histoire est intimement liée à l’Aa dévoile un patrimoine historique et architectural important : les ruines de l’abbaye Saint-Bertin que longe la Haute Meldyck, la cathédrale Notre-Dame au sommet du mont Sithiu, les anciens remparts qu’entouraient les eaux de l’Aa, et la gare située le long du canal. Les faubourgs du Haut-Pont et Lysel sont les témoins de l’activité humaine de maîtrise des eaux.

Le marais Audomarois jusqu’à Watten et Eperlecques possède un patrimoine naturel et humain remarquable. A l’origine la dépression de Clairmarais, envahit plusieurs fois par les eaux, est mise en valeur entre le Xe siècle et le XIIe siècle, grâce à l’assèchement des marais par un réseau de près de 500 fossés ou watergangs. A Clairmarais, il reste peu de vestiges de l’ancienne abbaye. La Réserve naturelle nationale des étangs du Romelaëre dévoile la grande biodiversité du site. A Watten, la tour (XVe siècle) de l’ancienne abbaye et le moulin de 1731 entourés d’ancienne fortifications du XVIIe siècle surplombent la vallée.

Arrivée dans la Plaine maritime flamande, l’Aa canalisée rejoint Gravelines. C’était l’avant-port des bourgeois de Saint-Omer, jusqu’à l’ensablement de l’estuaire au XIIIe siècle.