Stitched Panorama

     La Fête de la Science est un événement annuel organisé en France visant à promouvoir la science auprès du grand public. La région audomaroise s’inscrit dans la programmation de ces événements de médiation scientifique : expositions, conférences, ateliers pédagogiques… Jusqu’au 12 octobre, un large programme sera proposé au public de tout âge.

Pour cet évènement majeur, nous avons laissé l’horloge astrolabe de la Cathédrale de Saint-Omer vous conter sa vie. Les chanoines prirent possession de cette œuvre de Pierre Enguerran enluminée par Pierre Maes le 26 juillet 1559. Ce bijou de mécanique est entretenu sans faille, bichonné, caressé comme l’on aime une femme de 455 ans par notre ami Bernard Delrue, bénévole assidu et membre de l’association des Amis de la Cathédrale de Saint-Omer.

     «Lassés peut-être de mon aînée pourtant refaite totalement en 1544 avec un carillon de 13 cloches, les chanoines décidèrent en 1555 de me changer pour 130 florins et la récupération de ma mère. Je devais être fin prête pour la Saint André de l’année suivante.
Bon, pardonnez-moi, mais j’ai eu quelques retards de temps en temps… à la sonnerie ! Mais je suis toujours là 455 ans plus tard. Pensez donc, 455 ans ! C’est plus de 166 000 jours et plus de 25 millions de coups de sonnerie des heures !
Alors, vous, visiteurs de cette magnifique Cathédrale, qui courrez à longueur d’années prenez le temps de me regarder. Oh ! Je sais à 7 mètres de hauteur ce n’est point facile de me lire surtout si mon éclairage est en panne ce jour-là. Mais mon zodiaque m’a dit qu’on s’occupait de moi et qu’il viendra le jour où je serai à nouveau tout près de vous, comme au 16e siècle, sur le sol du transept nord, mon cordage (permettant d)’activant les 13 cloches du carillon jonchées sur le toit à la croisée des deux transepts.

L’aiguille qui porte mon soleil vous donne les heures, le mois, le quantième du jour, le signe du zodiaque, etc. Je vous donne l’heure lunaire et en continu les phases de la lune. Et pour vous astronome, je vous donne la position de huit constellations. Et si vous en voulez plus, il y a aussi les maisons du zodiaque, les heures cabales, les lever et coucher des astres, la position du soleil sur son écliptique etc.
Oh bien sûr, depuis 1558 j’ai suivi quelques cures de jouvence. Suite aux travaux de Huygens mon foliot fut enlevé pour être remplacé par un balancier. Ainsi, je fus plus régulière et plus précise. En 1610, enfin, je vis mon nécessaire ancêtre et frère, le cadran solaire, être admis au portail Sud.
En 1894, mon échappement deviendra à aiguilles grâce à l’invention de M. Amant. En 1913, un peu fatiguée, M. Julien s’occupa de moi. Hélas, il supprima un de mes mouvements de lune. Puis ce sera le Chanoine Coolen, qui modifiera ma remontée de poids. Finies alors les visites journalières et la manœuvre manuelle pour me remonter ; finis la couleuvrine de la guerre de cent ans et mon seau de cailloux. Et plus près de vous, ce sera enfin le Père Bello.
Ah, le Père Bello. Je le vois encore là ou vous êtes m’admirant et se demandant qui allait me réveiller dans «cette Cathédrale endormie ». Il n’eut pas trop de mal à convaincre deux amis, Pierre Macquart et André Delrue, de me réveiller afin que devant vous, gaillardement, aujourd’hui je sonne mes 455 bougies !

Tiens au fait, j’ai changé mes sonneries. Mon arthrose va beaucoup mieux et je me fatigue moins pour sonner les heures. Encore un effort et je sonnerai à nouveau comme dans ma jeunesse… »

à suivre.