Franck Buckman

On a tous rêvé de voyages et d’aventure avec Jean-Paul Belmondo dans le film « L’Homme de Rio » et avec Yves Régnier dans la série télévisée « Les Globe-Trotters »…

A Saint-Omer, nous avons rencontré un homme de cette trempe à la fois baroudeur et routard, un esprit solitaire épris de formules bon marché pour parcourir le monde. Il s’agit de Franck Buckman. Cet audomarois pur jus et d’une grande simplicité, âgé de 44 ans, est ingénieur en biologie. Sa passion pour l’environnement le conduit à conseiller les industriels, les collectivités, les associations, etc, sans aucun regard financier sur son engagement. Il fait partie des Hommes sages de notre temps.

Tout juste rentré d’un périple de 10 mois et de 21 000 km à parcourir l’Eurasie (voir notre galerie), notre ami part cette semaine pour l’Amérique du Sud.  Il souhaite ainsi retrouver le plaisir de la liberté tout en partageant ses convictions écologiques et biologiques au travers de rencontres avec les populations. Il veut faire de sa vie un don de soi ! Le départ de Franck est prévu ce lundi 13 février. Au Havre, il embarquera sur un porte-containers pour arriver en Colombie début mars.

Dans cette démarche personnelle, à la fois reconversion professionnelle, Franck Buckman veut ouvrir un dialogue urgent sur le respect de l’Environnement, de l’argent mal investi et du gaspillage sous toutes ses formes : introduire chez chacun la notion de responsabilité indissociable de la notion de conscience. « Il a du pain sur la planche, notre Franck ! »

Toot’s et ses Vertes Demoiselles…

Ses vertes demoiselles

 

Toot’s :  c’est sa bicyclette  ; les Vertes Demoiselles : ce sont les sacoches ; et pour tout bagage : matériel de réparation vélo, des vêtements adaptés aux saisons ou à l’altitude, du matériel de camping, un appareil photo et son smartphone. Il pratiquera le WWOOFing : tu travailles dans une ferme comme conseiller, le patron t’offre le gîte et le couvert.

Notre audomarois effectuera son périple en deux roues sur une distance de 15 000 km. Sa première étape : la Colombie le 12 février pour deux semaines dans un village écologique autosuffisant. Puis l’expérience se poursuivra  en Equateur : plus de 3 500 km  pour découvrir la chaine de volcans du Pérou et de la Cordillère des Andes, le lac Titicaca. Franck parcourra entre 70 et 100 km en bicyclette par jour. En Argentine et en Equateur, notre ami s’intéressa au développement de bambouseraies, aux cultures légumières, fruitières et à la vigne. Il s’y posera pour deux mois. En visite dans les fermes, Franck s’intéressera à la permaculture (faune et flore) et l’agriculture aussi.

Puis, Franck empruntera la route 40 en Argentine où il découvrira des paysages de rêves dans des conditions climatiques et atmosphériques particulièrement rudes. La route se poursuivra par le Chili et la route de la Carraterra australe de 1 200 km pour arriver en Patagonie chez les Gauchos. Là, il s’investira dan l’exploitation forestière et l’élevage du bétail.

Enfin, l’arrivée ! Elle se fera à Ushuaïa, tout un symbole. L’avion emmènera ensuite notre ami vers son audomarois natal en passant par l’Espagne, l’Italie et la Corse.

Vous pourrez suivre Franck Buckman sur notre page Facebook tout au long de ce beau et studieux voyage ou l’investissement personnel et gratuit est de mise.

Franck pourrait faire la sienne cette idée tirée des bases de la philosophie amérindienne et pensée universelle :  « Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants ».

Et si l’abbé Pierre était l’apôtre des sans-logis nous dirions que Franck Buckman est un globe-trotteur au service de sa foi.

 

Florilège d’une sortie en Eurasie

Le blog de Franck Buckman   Sa page FaceBook