« Aider mais pas assister » c’est ainsi que définissait Jean-Michel Silva, son fondateur, la mission du garage social implanté aux côtés d’Emmaüs à Saint-Martin lez Tatinghem.

Nous parlons bien au passé car, faute de crédits et de soutiens bancaires, le garage social a fermé en octobre dernier. Pourtant, en deux ans d’activités, le garage a fourni plus de 250 véhicules à des personnes en difficulté d’autonomie ou de déplacement.

Jean-Michel Silva et le président de l’association Emmaüs, Jean-François Chaumette, y croient encore. Ils tentent toutes les solutions…

A une époque économiquement difficile et où la solidarité doit prendre tout son sens, élus et financiers ont porté leurs regards vers d’autres horizons.

Voilà ce qu’il reste du garage. Quel gâchis !

Cliquez sur l’image pour visiter les lieux en visite virtuelle 360°


Remise de la clef d’un véhicule à l’une des 250 personnes en difficulté d’autonomie

No Responses

Laisser un commentaire