les 4 saisons de l'audomarois : - Page 5 sur 44 - Autrement vu et dit !

jean-louis bonne

 

Cheveux longs au vent, pas léger, petit sourire au coin des lèvres, regard doux derrière de fines lunettes, visage encadré d’une barbe aussi rousse que ses cheveux. Il se déplace à pieds, à vélo, en transports en commun : on le compare volontiers à un militant écolo ou à Jean-Louis Etienne, l’homme des grands espaces.

Lui, c’est Jean-Louis Bonne, un audomarois de cœur, discret presque timide. Il est Docteur en physique de l’Environnement et Chercheur sur le climat à l’Herausstellen Alfred Wegener Institut de Bremerhaven, dans le nord de l’Allemagne.

Notre jeune audomarois de 28 ans est actuellement en mission dans une base scientifique russe, située sur une île du delta du fleuve Lena, en Iakoutie, dans l’extrême orient russe. Là où personne ne vit !

Jean-Louis Bonne a le don de l’observation, le mot juste, la parole maîtrisée. En dehors des nombreuses conférences professionnelles auxquelles il participe, il ne divulgue pas son titre et ne fait jamais l’inventaire de ses connaissances, qui doivent pourtant être pointues pour avoir produit 500 pages d’une thèse consacrée à « La composition atmosphérique au sud Groenland »*.

 

Un exemple de réussite et de courage !

Un parcours réussi pour ce boulimique de travail. Du collège de l’Esplanade à Saint-Omer à la classe préparatoire scientifique, puis la thèse en passant par les stages, les concours et l’entrée à l’Ecole Normale Supérieure de Cachan, il lui a fallu s’accrocher et s’assumer financièrement. De Paris à La Réunion, puis Vienne, San Francisco, le Groenland, la Sibérie, l’océan Arctique… la vie, les rencontres, le hasard l’ont emmené bien loin de son Audomarois natal. Il y garde ses attaches familiales mais continue ses découvertes dans des centaines d’endroits insolites qui ont nourri sa passion pour la photographie (le papa, Michel, est l’un des animateurs du site des 4 Saisons de l’Audomarois).

Découvrez la suite

Exposition Ardres

Exposition Chapelle des Carmes Ardres

« Ils sont partout ! » Nous voulons parler des audomarois. Nous en avons retrouvé un, Daniel Corberand, co-fondateur du site « les 4 saisons de l’audomarois » exposant une sélection de ses sculptures sur bois, en compagnie de Michelle Dechaud qui présentait une rétrospective de sa vie d’artiste-peintre reconnue. Le lieu : la Chapelle des Carmes à Ardres.  Pour les rares personnes qui n’ont pu se rendre à cette belle exposition, notre photographe plus sphérique que jamais vous la montre sous son meilleur jour. Bonne visite !

Haut-Pont 0001

Le quartier du Haut-Pont présentera fièrement ce dimanche 31 juillet son 40e cortège nautique. Plus de 200 bénévoles ont participé à la préparation de ces réjouissances en réalisant une quinzaine de bacôves fleuris.

« Le cortège est une célébration du Marais et du Patrimoine, le moment de la fête des maraîchers à l’occasion de la fin des plantations du chou-fleur» a déclaré Sylvain Dewalle… et de poursuivre : « le cortège nautique est devenu, au fil des ans, la fête de tous les habitants du quartier, de toute une Ville et du Marais. Ce moment illustre bien les liens indissociables entre le terroir et ses habitants ».

Espérant que cette belle histoire entre l’Homme et le Marais ne sera pas contrariée par la « fermeture » de l’écluse du Haut-Pont, passage incontournable sur le parcours du Cortège. Autrement, il n’y aura pas de 41e Cortège Fleuri. Sensible à cette situation, La  Ville de Saint-Omer s’efforce de trouver une solution avec les Voies Navigables pour que cette tradition perdure.

Rendez-vous donc ce dimanche à 15h30 pour le défilé de chars fleuris. L’animation se poursuivra vers 22 heures pour un passage illuminé et haut en couleurs.

Le beffroi de Notre-Dame de Saint-Omer

La Ville de Saint-Omer est en profond chantier de restauration et d’équipement : les 3 Places, le Théâtre, la Gare… La cathédrale Notre-Dame n’échappe pas à cette volonté de sauvegarde du patrimoine.

Notre cathédrale comme toutes les églises d’avant 1905 appartient à l’Etat, et donc à la Ville de Saint-Omer. Elle est en outre « Monument Historique » et affectée au terme de la Loi à l’Eglise du diocèse d’Arras pour la pratique du culte catholique romain. Hélas, bien qu’étant la seule grande cathédrale médiévale de toute la région Nord Pas de Calais, elle n’est pas « Cathédrale d’Etat », privilège réservé aux cathédrales où réside l’évêque. Et seules, les cathédrales d’Etat sont entretenues totalement par le ministère des Affaires Culturelles. L’entretien du bâtiment et sa restauration revient pour une grosse partie financière à la Ville de Saint-Omer.

Dans les prochaines semaines, débutera le chantier de remise en état du beffroi tandis que le jardin du cloître sera aménagé pour une meilleure accessibilité et une ouverture réalisée face au portail nord (côté horloge) donnant directement accès à la place Victor-Hugo…

Découvrez la suite